Médias MCTL


 
AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nico pique une crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zouzou
Modo
Modo
avatar

Féminin
Lion Rat
Nombre de messages : 1250
Age : 57
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Nico pique une crise   Sam 31 Jan - 8:03

Les mutations du préfet et du directeur de la police de la Manche, dont le gouvernement a reconnu, vendredi 30 janvier, qu'elles étaient liées à la visite chahutée de Nicolas Sakozy à Saint-Lô, ont suscité de vives réactions au sein de la classe politique, à gauche comme à droite.

Le 12 janvier dernier, le chef de l'Etat, venu à Saint-Lô présenter ses vœux aux personnels de l'éducation nationale, avait été hué par des manifestants opposés à ses réformes. Huit d'entre eux avaient été blessés et certains interpellés par la police. Mercredi avait été décidée la mutation du préfet de ce département, Jean Charbonniaud, également ancien chef de cabinet de Dominique de Villepin. Le lendemain, l'intérieur confirmait le déplacement de Philippe Bourgade, directeur départemental de la sécurité publique.

Vendredi, le porte-parole du gouvernement Luc Chatel et la ministre de l'intérieur Michèle Alliot-Marie ont reconnu que ces mutations étaient en rapport avec les faits du 12 janvier, mais minimisé leur portée. "Il revient au ministère de l'intérieur de choisir les personnes qui conviennent à une situation donnée et à un moment donné", a déclaré Mme Alliot-Marie. "Nous avons reçu des rapports de ces autorités [préfet et police] sur ce qui s'était passé [le 12 janvier] et cela nous a conduit à les remplacer", expliquait-elle encore.

Sur France Info, Luc Chatel, a confirmé que "le déplacement du président ne s'était pas passé dans les meilleures conditions". "Mais pas uniquement pour le président, a-t-il ajouté. Nous avons également été alertés de la façon dont avaient été traités les manifestants eux-mêmes. J'imagine que cela a pu être pris en compte."

"DÉCISIONS AUTORITAIRES ET CAPRICIEUSES"

Dans un communiqué, le PS parle de "décisions autoritaires et capricieuses", et "exprime son inquiétude répétée et grandissante devant la dérive des pratiques du président de la République". "Nicolas Sarkozy entend aujourd’hui museler l’expression des Français dans les manifestations, et demande aux services de l’Etat de mettre en œuvre cette volonté", écrit-il dans un communiqué.

"C'est le fait du prince dans son arbitraire, c'est le prince qui a été dérangé dans son déplacement et son emploi du temps", a déclaré la députée Marisol Touraine, secrétaire nationale du PS chargée des questions de sécurité. "Les préfets, bien sûr, sont à disposition du gouvernement mais on ne peut pas virer un préfet qui n'a pas commis de faute. Je trouve un petit peu lamentable ce geste-là", a quant à lui déclaré Laurent Fabius, député PS de Seine-Maritime, sur France Inter.

Plus sévère, Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, a reproché à Nicolas Sarkozy d'avoir fait "limoger le responsable de la sécurité publique de la Manche pour ne pas l'avoir assez protégé de l'expression du peuple".

"SANCTION DISPROPORTIONNÉE"

Les contestations se sont également fait entendre au sein même du parti présidentiel. S'il convient que "le président nomme et dénomme qui il veut comme préfet", le villepiniste Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, a dit craindre qu'"à vouloir trop préparer les choses et à dire 's'il y a une manif on vire le préfet'", les visites présidentielles vont devenir "aseptisées et n'auront plus aucun intérêt".

Localement, plusieurs élus UMP ont également dénoncé ces mutations, comme Jean-François Legrand, président du conseil général de la Manche. "Je trouve parfaitement lamentable qu'on puisse utiliser un représentant de l'Etat comme si on utilisait un Kleenex. C'est scandaleux", a-t-il dit à France 3. Le député UMP Philippe Gosselin (Manche) trouve également "très regrettable" la sanction prise à l'encontre du préfet. "C'est un mauvais signal politique", a-t-il déclaré.

Le Syndicat national des commissaires de police (SNCP), qui avait vivement contesté le limogeage du patron des forces de sécurité en Corse, Dominique Rossi, à la suite de l'intrusion, le 30 août 2008, de nationalistes dans la villa de Christian Clavier, a apporté son "soutien" à Philippe Bourgade. Il a également invité ses adhérents à prendre leurs précautions lors des visites présidentielles et souligné le problème posé par une sanction liée, en régime démocratique, à une manifestation d'opposants. Emmanuel Roux, numéro deux du SNCP, a estimé que M. Bourgade, qui a connu une "carrière irréprochable", était victime d'une "sanction disproportionnée".

Dans un classement établi par Le Figaro, et publié en juin 2008, Saint-Lô était arrivée en tête du palmarès de l'efficacité de la police en France (hors Paris), avec 27,4 faits élucidés par policier, soit plus du double de la moyenne nationale.

Source : lemonde.fr


Bon, je ne vais pas pleurer pour ces deux messieurs, il y a peu de chances qu'ils pointent à l'anpe locale et fassent leurs courses du mois avec 100 euros en poche. Leur ego survivra.

Au fond, peut-être qu'un jour, notre Nico va tellement s'insupporter lui-même qu'il s'auto-virera dans un accès de colère.

On peut rêver non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Srum
Admins
Admins
avatar

Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 5030
Age : 47
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Nico pique une crise   Dim 1 Fév - 14:56

Je crois que c'est du domaine du rêve zouzou, il aime trop le pouvoir...
Ca fait peur ce que tu nous dis là, on s'approche bizarrement de la dictature F_14WA~1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zouzou
Modo
Modo
avatar

Féminin
Lion Rat
Nombre de messages : 1250
Age : 57
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nico pique une crise   Dim 1 Fév - 20:48

Ben, nous sommes en plein dedans...

Napoléon au moins, aimait la France. L'idée de la grandeur de la France, même s'il s'aimait aussi énormément. Enfin je crois.

Nicolas Sarkozy aime... Nicolas Sarkozy. Point barre.

N'oublions pas qu'à l'âge de 7 ans, du propre aveu de sa mère, il voulait être président de la république. A cet âge là, les petits garçons veulent être rois à la limite, comme dans les contes de fées que leur raconte leur maman. Bien plus souvent pompier ou policier. Président de la république, ils ne savent pas vraiment ce dont il s'agit et à 95%, cela ne leur vient pas à l'idée. Manifestement, Nicolas le savait lui. Ce bonhomme me fait dresser les cheveux sur la tête chaque jour davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Srum
Admins
Admins
avatar

Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 5030
Age : 47
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Nico pique une crise   Lun 2 Fév - 3:39

Moi je n'ai pas une si grande aversion vis à vis du personnage, mais je ne le connais pas suffisamment. Je n'ai jamais vu aucun reportage sur lui, je n'ai jamais regardé d'émission le présentant, ou même aucun de ses discours. La seule chose que j'ai vue de lui est le fameux débat avec ségolène, débat durant lequel je n'ai pas eu de mauvaise impression sur lui. Par contre, je dois reconnaitre que les actions qu'il a entreprises jusqu'ici ne sont pas vraiment à mon gout, je m'attendais à mieux, même si je n'espérais pas la lune. Je penche donc doucement vers un véritable regret de l'avoir à la tête de l'état...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zouzou
Modo
Modo
avatar

Féminin
Lion Rat
Nombre de messages : 1250
Age : 57
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nico pique une crise   Lun 2 Fév - 7:19

Il a accompli la quasi totalité de sa campagne sur le pouvoir d'achat et l'insécurité. On sait que la deuxième est un échec cuisant et de quelle façon les statistiques sont alimentées. Certainement pas grâce à la protection les biens et des personnes. Quant au premier, il a face à lui l'Europe et la mondialisation. C'était cuit dès le départ pour l'unique raison qu'il n'a pas les coudées franches.

Donc, deux mensonges, proférés du reste par tous ceux qui veulent accéder à la fonction suprême. Vous souvenez-vous de Jacques Chirac et la fracture sociale ? On a drôlement avancé depuis non ?

Le problème du président actuel est son caractère. Colérique, autoritaire, dictatorial, méprisant.

Qu'a-t-il dit encore tout récemment ? Un truc du style "j'entends mais je n'écoute pas"... Traduction : rien à foutre de vos revendications. Il se trompe lourdement. La détresse et la colère s'amplifient dangeureusement. Très dangereusement. Balavoine avait bien raison, le désespoir est fédérateur.

La RGPP - révision générale des politiques publiques - ne vous dit peut-être rien et au fond, c'est normal. Vous ne baignez pas dedans du matin au soir. Si le concept est logique, en revanche, sa mise en oeuvre est désastreuse.

N'étant pas visionnaire, je n'imaginais pas, il y a encore 10 ans, à quel point je peinerai le matin pour aller bosser. Plus du tout envie. Ecoeurée au dernier degré. Une de mes amies revenait toujours de longues vacances avec le sourire, contente de retourner travailler. Depuis 6 mois, il lui arrive de pleurer le matin, tellement elle est triste de constater ce que son travail, auquel elle croyait dur comme fer et dans lequel elle s'investissait, est devenu. Elle ne peut plus s'investir. Tout a été verrouillé. En un mot, on l'empêche de remplir sa mission et lorsqu'elle se révolte, elle le paie très cher.

Mon ancien médecin traitant, à qui je demandais s'il était exact que les français étaient les plus gros consommateurs d'anti dépresseurs et si oui pourquoi, me répondait ceci "oui, c'est vrai, tout simplement parce que les travailleurs ne sont plus des êtres humains".

Quant au nouveau, ici, au milieu de nulle part, il m'avouait il y a un an que le gros de sa clientèle était constitué de braves gens qui craquent, "de 20 à 80 ans"...

Face au malaise, le président répond par le mépris.

Sincèrement Srum, qui aujourd'hui, souhaite travailler plus et plus longtemps dans des conditions humaines et matérielles qui ne cessent de se dégrader ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Srum
Admins
Admins
avatar

Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 5030
Age : 47
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Nico pique une crise   Mar 3 Fév - 1:06

En tous cas pas moi zouzou. J'ai souvenir de mes premiers pas dans la vie active, comme les choses étaient différentes c'est incroyable. Pourtant je n'ai pas non plus 70 ans, donc ca ne remonte pas à si longtemps que ça. Je suis comme toi zouzou, plus envie du tout d'aller travailler. En ce moment je cherche un boulot, je regarde les offres en esperant tomber sur quelque chose qui puisse me permettre de m'épanouir, autant professionnellement que personnellement, mais je crois que c'est peine perdue malheureusement... On nous en demande de plus en plus tout en nous offrant de moins en moins de reconnaissance, c pitoyable. Je ne pensais pas que les choses empireraient encore mais je crois que j'étais en plein "il est beau le monde", donc en plein délire en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
johnny
Vip
Vip
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 1048
Age : 77
Localisation : Aywaille Belgique
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Nico pique une crise   Ven 6 Fév - 20:40

Bon d'accord, c'est pas la joie, mais il y a une solution.

Première chose, lâcher prise sur la politique et les évènements qui en résultent

On peut en parler, mais ce qui nous fait mal, c'est le jugement, la critique,qui créent ces malaises en nous,..la maladie etc...

Faisons de notre mieux, sans faire une affaire personnelle de ce qui nous arrivent, laissons glisser, car nous ne sommes pas nés, pour dessiner la plolitique d'une nation.

Nousavons un job, pas toujours valorisant ou enrichissant, acceptons sans plus, cela nous permets de vivre, certains disent un job alimentaire,hihihihihihi.

Nous avons un toit, mais...c'est supermidable!!!!

Nous avons aussi droit à des loisirs, bon c'est toujours ça.

Je ne suis fataliste du tout, j'essaie de m'adapter, et de rire le plus possible car c'est bon pour le moral, la santé.

C'est un apprentissage, d'accord mais tellement bénéfique, allez mes copines je vous fait bisous:envoie-baiser- envoie-baiser-492 ah oui, les fleurs!!!E_07FL~1 E_07FL~1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zouzou
Modo
Modo
avatar

Féminin
Lion Rat
Nombre de messages : 1250
Age : 57
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Nico pique une crise   Sam 7 Fév - 10:44

Pourtant ces évènements Johnny, tu les prends en pleine poire tous les jours du matin au soir.

Je ne peux pas rester de marbre, surtout lorsque je vois un collègue de 54 ans pleurer comme un gosse parce qu'il n'y arrive plus. Il a totalement perdu confiance en lui. Le résultat de 5 années de harcèlement. Un père de famille et un grand-père. Quelqu'un de foncièrement gentil et humain. Je présume qu'on le lui a fait payer en plus du fait de n'être pas d'ici.

C. est arrivé en Limousin il y a 5 ans, fort de son expérience d'informaticien. Sa passion. Sa compétence. Petit à petit, on l'a empêché de travailler. Il n'a jamais effectué une seule des tâches pour lesquelles il avait été embauché, tâches pourtant listées sur une superbe fiche de poste avec titre bien ronflant. D'autres, bien installés, du cru, n'ont pas supporté qu'un étranger soit investi d'une mission bien précise. Au fil du temps, C. a fini par croire qu'il ne valait pas grand chose. Pourtant, il sait au fond de lui qui il est vraiment. Il le sent. Mais il n'a plus assez de forces pour le montrer.

Combien d'autres Johnny ? La petite caissière du casino local, obligée de travailler dans un froid polaire, sans chauffage, parce que ça coûte trop cher de brancher un radiateur électrique. Mr Casino veut des sous, rien que des sous. Alors, elle est souvent malade, triste aussi, parfois peu aimable.

Pour avancer, ou simplement rester debout, chacun de nous a besoin d'un minimum de respect. Or, aujourd'hui, l'individu n'est plus qu'une marchandise. Certains l'acceptent comme une fatalité. D'autres ne le peuvent pas.

C'est très facile de détruire quelqu'un. C'est très facile de faire mal et aucune loi n'y peut rien changer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nico pique une crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nico pique une crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tchaikovsky-La Dame de pique
» Un nico vend son ukulélé
» weissenborn bataille de Nico => L'aventure est terminée!
» Photos de Nico Moore
» Nico*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Médias MCTL :: Discussions Diverses :: Actualité Générale-
Sauter vers: