Médias MCTL


 
AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jacques Tati et Coco Chanel interdits de fumette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zouzou
Modo
Modo
avatar

Féminin
Lion Rat
Nombre de messages : 1250
Age : 57
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Jacques Tati et Coco Chanel interdits de fumette   Ven 24 Avr - 5:51

Tati nom d'une pipe !

Tous aux abris : le principe de précaution a encore frappé ! On n’en finit pas de dénombrer ses ravages. Cette fois encore, le tabac. Du moins le croit-on, parole de non-fumeur. Les tenants de la nouvelle tyrannie viennent de couper la chique à Jacques Tati. Ils lui ont retiré sa pipe, laquelle était vissée entre ses dents depuis sa naissance ou presque. Imagine-t-on Georges Simenon sans sa pipe ou Humphrey Bogart sans sa clope ? Impensable tant l’appendice à volutes fait partie de leur personnage. C’est ce crime contre l’esprit dont vient d’être victime l’immortel auteur de Playtime. Un méchant gag dont il serait le premier à rire même si, dans sa satire de notre vie moderne dans ce qu’elle a de plus absurde, il n’aurait jamais imaginé qu’on en arriverait là.

Reprenons le dossier de l’affaire. Depuis des mois, la Cinémathèque française préparait une grande exposition « Jacques Tati, deux temps trois mouvements » qui vient d’ouvrir ses portes (jusqu’au au 2 août). Une étonnante reconstitution de son univers à travers une réunion d’objets, d’images, de signes, de dessins, de journaux à ne pas rater. Sur les affiches promotionnelles comme sur la couverture du livre-catalogue (45 euros, 304 pages, naïve), un même pictogramme extrait de Mon Oncle : le bonhomme Tati fier et droit sur son Solex revêtu de son uniforme hulotissime : pantalon et imperméable trop courts, le chef coiffé d’un galurin et la bouche prolongée de sa pipe. Or les services juridiques de la Ratp et la Sncf ont cru bon de retoquer l’affiche au motif qu’elle risquerait de contrevenir aux dispositions de la loi Evin sur l’incitation au tabagisme (« …propagande ou publicité, directe ou indirecte, sont interdites… »). Fumant, non ?

Il n’y a pourtant pas de jurisprudence en la matière puisque les choses n’ont jamais été aussi loin. Juste un excès de prudence qui a scandalisé toutes les parties concernées. En vain. Costa-Gavras, le président de la Cinémathèque, monté au créneau pour empêcher qu’il ne fasse tache d’huile, a d’emblée prévenu qu’il n’était pas question que les mêmes affiches, hors des couloirs du métro et des bus, soient concernées par la mesure, sans même parler de la couverture du catalogue ou des publicités dans les journaux. « C’est d’autant plus bête que dans ses films, la pipe de Tati n’était jamais allumée ! renchérit Macha Makeïeff, son ayant-droit moral et commissaire de cette exposition. Une censure absurde et stalinienne car c’est chez lui, de son temps qu’on trafiquait ainsi les photos. Ce qui aboutit à un mensonge. Résignée, je leur avais proposé de remplacer l’objet maudit par une croix rouge mais on devinait encore trop la pipe. Alors j’ai proposé de la remplacer par un calligramme, une pipe faite de lettres, sur lequel on pouvait lire : « Ceci est une pipe ». Refusé. Je lui ai donc mis un petit moulin à vent entre les lèvres. Juste pour prendre le métro et le bus ! ». Rassurez-vous : elle figure bien en couverture sur le le catalogue, de même que sur celle du Tati (268 pages, 40 euros, Ramsay) de Marc Dondey et dans les pages des Vacances de M. Hulot (128 pages, Editions Yellow Now) où Jacques Kermabon analyse le film image par image.

Il y a quatre ans, la Bibliothèque nationale de France avait déjà cru bon gommer la cigarette que Jean-Paul Sartre tenait entre les doigts sur les affiches et la couverture du catalogue de son exposition ; et en 1996 déjà, Malraux essuyait les plâtres de cette fâcheuse tendance, la Poste lui ayant supprimé la cigarette sur le timbre reproduisant son fameux portrait cheveux au vent par Gisèle Freund. Les frileux de la Sncf et de la Ratp peuvent encore agir ce qui se passe chez eux, cela n’empêchera pas l’exposition Tati de présenter une gigantesque pipe de cinq mètres vissée sur un socle sur lequel on peut lire « Libertaire ». Un objet prévu et conçu bien avant, naturellement. Comme si de là-haut, M. Hulot sentant le vent venir, avait adressé un pied-de-nez bien dans sa manière aux nouveaux censeurs de l’ordre moral. Les pires : ceux qui réagissent dans la peur et par anticipation. Nous ne serons jamais assez reconnaissant à M. Hulot de nous avoir appris à vivre en faisant un pas de côté de manière à envisager la société avec ce léger décalage qui la rend tellement plus vivable.

Les films de Jacques Tati nous renvoient le reflet d’une certaine France qui n’existe plus, toute de poésie, de légèreté et d’insouciance ; cette “affaire Tati” nous renvoie, elle, l’image d’une autre France, crispée, étriquée, réglementaire, qui existe trop.

Source : lemonde.fr


J'adore le dernier paragraphe.

Enfin, des voix s'élèvent contre la connerie magistrale qui nous entoure désormais et entend diriger chaque acte de notre vie dans ses moindres détails, sous le prétexte fallacieux de nous protéger. Tout est prévu, encadré, réglementé, et à 99% interdit, par des parlements successifs dont les représentants ont été élus "démocratiquement" par le peuple de France qui croyait agir au mieux de ses intérêts.

L'affaire fait grand bruit. La France s'émeut à commencer par les politiques, jusqu'à Claude Evin lui-même à ce qu'on dit. La décision de la RATP et de la SNCF sont vivement critiquées car trop strictes. Pourtant, ces deux entreprises n'ont fait qu'appliquer une loi qui s'imposait à elles. Une loi rigide et intolérante comme il en existe désormais des centaines en France. Gageons que si elles avaient décidé de passer outre, quelques âmes bien intentionnées leur auraient sèchement rappelé leur devoir.

Voici en effet ce que stipule la fameuse législation qui fait couler tant d'encre :

Titre 1er

DISPOSITIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LE TABAGISME

Toute propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac ou des produits du tabac ainsi que toute distribution gratuite sont interdites.

...Est considérée comme propagande ou publicité indirecte toute propagande ou publicité en faveur d'un organisme, d'un service, d'une activité, d'un produit ou d'un article autre que le tabac ou un produit du tabac lorsque, par son graphisme, sa présentation, l'utilisation d'une marque, d'un emblème publicitaire ou de tout autre signe distinctif, elle rappelle le tabac ou un produit du tabac...


C'est clair non ? C'est in-ter-dit. Bon sang, z'êtes bouchés ou quoi ?

Ils ont tout de même le sens du ridicule à la SNCF et à la RATP, car bien sûr, la loi prévoit de punir les contrevenants ah mais !

Article 6 : toute propagande ou publicité en faveur du tabac ou des produits du tabac est assortie d'un message de caractère sanitaire dans les conditions fixées par un arrêté du ministre chargé de la santé.

Article 8 : Toute infraction aux dispositions de l'article 6 est punie d'une amende de 37500 euros F *sanctions pénales*. Le maximum de la peine peut être porté à 50 p. 100 des dépenses consacrées à la propagande ou à la publicité interdite.


Donc, plutôt que d'afficher Tati et Tautou en l'état en indiquant "le tabac nuit gravement à votre santé, article truc du code de la santé publique, loi machin bidule toussa", ils ont opté pour la censure.

Cette histoire grotesque soulève un autre problème : celui du droit d'auteur. A-t-on le droit de modifier des images copyright ? Certes non ! Quelle horreur ! Même que ça doit être sévèrement puni quelque part par une autre loi. Non mais des fois.

Tremblez instances juridiques diverses et variées. Un énorme casse-tête vous attend. Celui de tenter de remédier à ce gigantesque merdier, et d'y parvenir, instauré patiemment année après année par nos bons parlementaires et nos bons sénateurs qui ne veulent que notre bien, faut-il vous le rappeler.

La France, j'y suis née, ainsi que les générations de ma famille qui m'ont précédée. Il faisait bon y vivre jadis, quand Trénet chantait "douce France, cher pays de mon enfance, bercé de tant d'insouciances". Ce pays là, la France de Voltaire et de Rousseau qu'on nous enviait partout dans le monde, je suis assez vieille pour l'avoir un peu connu, bien avant qu'il ne soit atteint de constipation dramatiquement chronique.

S'il voyait ce qu'elle est devenue la douce France le Charles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Admins
Admins
avatar

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 1685
Age : 58
Localisation : France
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Jacques Tati et Coco Chanel interdits de fumette   Lun 27 Avr - 16:19

Ou en somme nous
La boite à tabac de mon père sur la table de la cuisine
Que je n’ouvrais rien que pour sentir l’odeur frais du tabac
Zouzou mais que vont il faire aux cigares de Churchills sur toutes les photos d’histoire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zouzou
Modo
Modo
avatar

Féminin
Lion Rat
Nombre de messages : 1250
Age : 57
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Jacques Tati et Coco Chanel interdits de fumette   Mar 28 Avr - 6:03

Où en sommes nous ? En plein dans un monde de dingues. Archi dictatorial, dirigiste, autocrate. Facho quoi !

Ben, ça m’étonnerait qu’on explique qui était Churchill à nos petites têtes blondes. L’histoire ne fait plus guère partie des programmes scolaires depuis lurette. C’est subversif l’histoire, tu peux en tirer des conclusions, être amené à réfléchir, faire des comparaisons fâcheuses… Ce qu’on veut, ce sont des générations bien abruties et surtout bien ignorantes très faciles à manipuler. Seigneur…

Le film sur Gainsbourg est en excellente voie à ce qu’on dit. En raison du contenu des derniers textes de loi, il faudrait l’interdir aux moins de 18 ans comme s’il s’agissait d’un film X. Pas d’alcool et de tabac avant la majorité. Prohiber l’affiche à venir évidemment. A moins que dès à présent, les concepteurs ne réfléchissent à la manière de montrer un Gainsbourg sans sa clope, à la limite un verre de limonade à la main, mais pas plus. Mais j’y pense, c’est pas dangereux pour la santé la limonade ? Après tout, c’est chimique. Madame Bachelot, un avis que la question ? Mais je m’égare.

Dans pas longtemps, Lucky Luke aura une pâquerette entre les lèvres. Dis donc, il est terrible ce Lucky Luke, non seulement il fume, mais en plus il dégaine plus vite que son ombre. N’y aurait-il pas là une publicité déguisée à la fois pour le tabac et la violence ? N’est-ce pas traumatisant pour nos petits amours, une incitation à ?

Les exemples sont nombreux. Françoise Sagan, Orson Welles, Georges Pompidou, De Gaulle même. Zou, à la trappe ! Des inconscients ces gens là ! Des corrupteurs de la jeunesse !

Et la boîte à tabac de ton papa… Denis, est-ce que tu te rends compte ? Mais c’est très grave ! Lave ton cerveau tout de suite à l’eau de javel et surtout, ne raconte jamais ton joli souvenir à Anthony.

Dès fois que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Tati et Coco Chanel interdits de fumette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Tati et Coco Chanel interdits de fumette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coco Chanel & Igor Stravinsky
» [Jeu] Devinettes.
» Jours de fêtes St Herblain 11 et 12 /09 (44)
» Le Diable amoureux de Jacques Cazotte.
» Jacques Ibert (1890-1962)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Médias MCTL :: Discussions Diverses :: Actualité Générale-
Sauter vers: